SHARE

2 Responses

  1. Félicitations Rose pour cette présentation. L’image n’était pas trop stable pour bien suivre à l’écran mais on a la présentation orale qui est bien posée.
    SVP j’ai 2 questions:
    – j’ai cru entendre que l’initiative de réserve biosphère était transfrontalière mais je n’ai plus entendu parler des modalités de gestion du côté du Togo
    – à votre avis les enjeux de conservation ne sont-elles pas plus stratégique que la compétence d’un comité local de gestion? Pour que cette instance soit vraiment opérationnelle il faut selon moi davantage outiller ses membres. Qu’en pensez-vous?

  2. Bonjour Alinon
    Merci pour votre intérêt.
    C’est effectivement un processus conjoint en le Togo et le Bénin et la delimitation de plusieurs aires communautaires de conservation de la biodiversité dans les deux pays. Les modalités de gestion sont propres à chaque ACCB, suivant les exigences d’une réserve de biosphère. Donc j’ai présenté brièvement la réserve et je me suis focalisée sur l’ACCB Bouche du Roy.
    Pour la deuxième question, effectivement l’autonomie de l’association locale se pose face aux défis de conservation qui parfois dépassent le niveau local et aux enjeux d’interaction multiscalaire des parties prenantes. Toutefois l’association locale bénéficie de l’accompagnement d’une ONG qui fait partie des initiateurs du processus de création de la reserve et qui a signé une convention avec la municipalité.

Comments are closed.

Event Sponsor / Commanditaire de l'événement